Lettre du Comité Lula Libre

Mesdames, Messieurs, chers(es) amis(es), chers(es) camarades, 

Notre Comité « Lula libre » de Paris a été constitué en avril 2018, lors d’une réunion publique à la Bourse du travail de Paris, en présence de Luiz Dulce du Parti des travailleurs du Br

ésil.

Dès sa constitution, notre Comité a affirmé son caractère pluraliste, regroupant de nombreuses organisations syndicales, politiques, associatives et autres collectifs.  

L’objet de cette lettre n’est pas de rappeler les innombrables initiatives prises par le Comité pour se convaincre du nombre et de la diversité de ses activités, il suffit d’évoquer les rassemblements de la place de la République et aux abords de l’ambassade du Brésil, la participation à la Caravane Lula Libre Europe, l’édition en français du livre de Lula La vérité vaincra, ainsi que notre « lettre d’information » mensuelle.

Nul doute que nos actions, nos campagnes, se sont inscrites dans l’exigence de la libération de Lula et sa résonance dans l’opinion publique en France. Cependant, la sortie de prison de Lula ouvre une situation nouvelle pour un comité qui s’est constitué avec comme mot d’ordre principal « Libérez Lula ». En conséquence, après une réunion tenue le 11 février, il a été décidé que nous adresserions la présente lettre à toutes les organisations présentes en avril 2018 à la Bourse du travail.  

Notre conviction, partagée lors de notre réunion, est que si Lula a été libéré, il n’en demeure pas moins qu’il n’a pas encore été innocenté, et ses droits civiques ne lui ont pas été restitués. Le fait que le procès ait été monté de toutes pièces par un juge partidaire pour éviter l’élection de Lula ne peut pas rester impuni !

Qui est au courant des mesures coercitives mises en place par la « justice » de Bolsonaro à l’encontre des syndicats ? Combien connaissent l’engagement  criminel du gouvernement actuel  dans la destruction de la forêt amazonienne et des indiens? Et l’attachement personnel de Bolsonaro à l’entreprise macabre de manipulation de la population dans la crise du coronavirus ?

Il nous semble donc qu’il y aurait matière à informer la population et prendre des initiatives sur le terrain de la défense des libertés démocratiques et des droits syndicaux au Brésil, ainsi que sur le terrain de la solidarité avec les luttes du peuple, des travailleurs et de la jeunesse du Brésil, contre Bolsonaro. 

Alors, notre comité doit-il s’orienter dans ce sens ? Ou bien doit-on considérer qu’il doive mettre ses activités en sommeil ? 

Ces questions, nous voulons les débattre avec vous tous qui vous êtes engagés dans le Comité de Paris, comme nous nous proposons d’en discuter avec le Comité international au Brésil. 

Nous vous proposons donc de nous retrouver prochainement pour discuter de tout cela.  

 

1 thought on “Lettre du Comité Lula Libre

Répondre à CID Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.