Violente réduction de presque 40% du financement de l’Éducation brésilienne

6 MAI 2019

Nous, brésiliens, demandons l’attention et le soutien de la société française contre les coupures anticonstitutionnelles dans le budget des collèges et universités fédérales brésiliennes.

Les derniers mois au Brésil ont été catastrophiques pour toute notre Éducation Nationale.

Après la chute du premier Ministre de l’Éducation de Jair Bolsonaro, Ricardo Velez, qui a bouleversé tous les domaines éducationnels au Brésil, en demandant la désecularisation des politiques d’Éducation et la disqualification des perspectives de genre et sociaux, un nouveau ministre a été choisi, Abraham Weintraub.

Celui-ci est un économiste (sans doctorat), adepte d’une perspective néolibérale. Il a fait des déclarations déconcertantes, menaçant de diminuer radicalement le budget des cours de philosophie et de sciences sociales parce qu’il considère que ses disciplines ne sont pas importantes pour la société.

Plus encore, la semaine passée, le 29 avril, il a accusé certaines universités de ne faire que des “événements ridicules”, les qualifiant de “bordel”. Ensuite, il a coupé de presque 40% le budget de trois universités, Université Fédérale Fuminense, Université Fédérale de Bahia et Université de Brasília, toutes publiques, très engagées socialement et très bien placées dans les classements nationaux et internationaux.

Ayant été sévèrement critiqué par toute la société civile, il a décidé de bloquer de 30 à 40% du budget de TOUTES les Universités, mais aussi des collèges plus développés au niveau de la formation critique dans le pays, le réseau publique fédéral Pedro II.

La société demande l’empêchement de ces actions parce que cette coupure budgetaire est anticonstitutionnel. Les juristes font déjà des pétitions dans le Suprême Tribunal Fédéral contre ces mesures. La société brésilienne demande des signatures contre l’atitude du Ministre. L’Université de Harvard aux États-Unis se solidarise avec les Sciences Humaines brésiliennes

Je demande à la société française de nous soutenir.

Deux pétitions ont été mises en ligne :

Une pétition internationale pour la défense de l’enseignement de la philosophie et de la sociologie dans les universités fédérale au Brésil :
http://dailynous.com/2019/04/30/open-letter-regarding-president-bolsonaros-recent-pronouncements-defunding-philosophy-sociology/

Et une pétition pour la défense de l’enseignement universitaire public au Brésil :
https://www.change.org/p/congresso-nacional-em-defesa-das-universidades-p%C3%BAblicas-brasileiras

Des institutions ont protesté contre cette mesure :
American Philosophical Association
American Sociological Association
Associação Nacional de Pós-Graduação em Filosofia
Association of American Colleges and Universities
Australasian Association of Philosophy
British Philosophical Association
Canadian Philosophical Association
International Sociological Association
Sociedade Brasileira de Sociologia

SOURCE : LE BLOG DE MARÍLIA ARREGUY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.