Intervention de Christel Keiser, Parti Ouvrier Indépendant Démocratique (POID) le 14 août 2018

 

Rassemblement Brésil – 14 août 2018

Intervention de Christel Keiser, POID

C’est demain que le Tribunal électoral suprême du Brésil doit autoriser ou non le Parti des travailleurs à présenter Lula comme candidat à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain.

On sait que Lula, condamné sans preuve et jeté en prison depuis le 7 avril, risque de se voir refuser l’enregistrement de sa candidature. On sait aussi que c’est la vraie raison pour laquelle il a été emprisonné.

Pourtant, le 4 août, 2 000 délégués du Parti des travailleurs, venus de tous les États du Brésil, se sont réunis en conférence nationale et ont confirmé la désignation de Lula comme leur candidat à l’élection présidentielle. Ils ont réaffirmé les mots d’ordre suivants : « Lula libre ! Lula candidat ! Lula président ! »

C’est le droit souverain des adhérents du Parti des travailleurs de décider qui doit le représenter.

Nous pouvons avoir, les uns et les autres, des points de vue différents sur la politique menée par le Parti des travailleurs durant les douze ans où il a été au pouvoir. Mais la tenue d’une élection présidentielle sans le candidat désigné souverainement par le Parti des travailleurs serait une fraude.

Chacun sait que derrière les putschistes et les institutions, il y a la main de l’impérialisme américain. 

De quel droit l’administration Trump déciderait qui doit représenter le Parti des travailleurs ?

De quel droit le président brésilien putschiste Michel Temer ou encore les tribunaux et institutions hérités de la dictature décideraient que Lula ne peut pas être le candidat du Parti des travailleurs ?

De quel droit peut-on imposer au peuple brésilien la poursuite du coup de force fomenté par l’impérialisme américain en interdisant à Lula d’être candidat ?

La répression contre Lula et plusieurs responsables du Parti des travailleurs s’inscrit dans l’offensive d’ensemble contre le mouvement ouvrier, au Brésil et dans le monde entier.

Une attaque contre les organisations ouvrières au Brésil, c’est une attaque contre tous les travailleurs et leurs organisations, au Brésil, en France et dans le monde.

C’est pourquoi le Parti ouvrier indépendant démocratique se prononce pour la défense du Parti des travailleurs du Brésil, comme de toutes les organisations ouvrières, politiques et syndicales, construites par les travailleurs eux-mêmes pour organiser leurs combats.

C’est pourquoi le Parti ouvrier indépendant démocratique considère que si le Tribunal électoral refusait, demain, d’enregistrer la candidature de Lula, les organisations ouvrières dans le monde entier devraient prendre la responsabilité de dénoncer une parodie de démocratie et une fraude généralisée.

C’est au Parti des travailleurs de décider qui doit le représenter !

Une élection sans Lula ne peut être qu’une fraude !

Lula doit être libéré !

Lula doit pouvoir se présenter à l’élection présidentielle !

1 thought on “Intervention de Christel Keiser, Parti Ouvrier Indépendant Démocratique (POID) le 14 août 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.