France Insoumise et le Comité pour la libération de Lula, actions communes en coordination

Par Djorde Kuzmanovic :

Hier, j’ai pu organiser avec Claudio Calfuquir une rencontre de haut niveau à l’Assemblée Nationale entre le pôle interna tional de la France Insoumise, Celso Amorim – ancien ministre brésilien des Affaires Etrangères sous le Président Lula, puis ministre de la défense de la Présidente Dilma Rousseff, et actuellement Président du Comité International pour la libération de Lula – accompagné de la juriste Carol Proner et les députés insoumis Bastien Lachaud et Eric Coquerel.

Après un échange sur l’analyse de la situation et le rappel des actions déjà menées ensemble, comme par exemple l’immédiate réaction de Jean-Luc Melenchon lors de la tentative d’emprisonnement de Lula qui a eue un retentissement international, les actions du pôle international de la France Insoumise avec le Comité pour la libération de Lula ou avec le Parti des Travailleurs du Brésil, ou encore la participation de la France Insoumise au dernier Forum Social Mondial qui avait culminé par un meeting conjoint entre Eric Coquerel et Lula, peu avant son arrestation, nous avons convenu de mener de nouvelles actions communes en coordination :

  1. Émettre une demande officielle pour qu’une délégation de députés de la France Insoumise puisse rencontrer Lula en prison avant le 17 septembre, date ultime de dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle au Brésil.
  2. Continuer à dénoncer le coup d’Etat institutionnel déclenché par Temer, l’usurpateur corrompu.
  3. Observer attentivement et dénoncer toutes les ingérences des Etats-Unis d’Amérique dans la vie politique brésilienne. Washington n’a pas supporté la victoire initiale de Lula, ses réformes et n’a de cesse de mettre en place un gouvernement conservateur et ultra-libéral au Brésil – comme ailleurs en Amérique Latine. D’ailleurs, Lula ne pourrait pas être en prison sans que les USA n’aient appuyé, voire fortement favorisé, le coup d’Etat institutionnel. La situation au Brésil est bien simple : si Lula est candidat, il sera élu président, possiblement même dès le premier tour, alors que l’actuel président usurpateur, Temer n’est crédité ainsi que son gouvernement que de 3% de sondages favorables.
    Au passage…. Mais où diable sont tous les valeureux défenseurs de la démocratie si prompts d’habitude à la défendre dans nos médias ? Comme ailleurs, quand les USA sont impliqués, c’est l’omerta.
  4. Continuer à participer aux actions concrètes proposées par la Comité International pour la Libération de Lula et le Parti des Travailleurs du Brésil.
    D’ailleurs, les insoumis, vous pouvez prendre part activement au mouvement international pour la libération de Lula en le rejoignant ici : https://liberezlula.org

Allez, en avant, demain c’est nous qu’on gagne !

#Lulalivre

3 thoughts on “France Insoumise et le Comité pour la libération de Lula, actions communes en coordination

  1. Sou Francesa e vivi 17 anos no Brasil
    Si precisa algo como traduçoes acompanhamento ou outra coisa estou disponivel!

  2. Quelle est la marche à suivre pour soutenir et rejoindre ce comité ?
    Je suis à la FI et en plus je parles couramment le brésilien mais j’habites Nantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.