Lula : une situation alarmante au Brésil

La sénatrice Laurence Cohen, présidente du groupe d’amitié France-Brésil du Sénat, a lancé un appel unitaire pour dénoncer la prison arbitraire contre l’ancien président Lula et la situation politique actuelle au Brésil. Celui-ci a été publié par le journal Libération.

Nous, élu-e-s de diverses sensibilités politiques, sommes particulièrement inquiets de l’incarcération arbitraire de l’ancien président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva, emprisonné depuis le 7 avril dernier dans la ville de Curitiba, Etat du Parana.

Après le coup d’état institutionnel contre Dilma Rousseff en 2016, l’emprisonnement sans preuves de Lula ne peut laisser aucun démocrate indifférent. Qu’en est-il du respect de l’état de droit au Brésil ?

Alors que les élections présidentielles doivent se tenir en octobre 2018, Lula représente une alternative pour de nombreuses Brésiliennes et de nombreux Brésiliens face à la crise que traverse actuellement le pays, il est gênant pour ceux qui se sont emparés du pouvoir et qui ne comptent pas s’en départir.
Le simulacre de procès qui lui a été fait, a également révélé la partialité d’une partie du Ministère Public et du pouvoir judiciaire brésilien. Celui-ci s’est déroulé avec l’appui des grands médias et d’une partie de l’armée, qui en a profité pour s’immiscer dans les affaires politiques et judiciaires en cours. Ceci est très préoccupant dans un pays encore marqué par les stigmates de la dictature militaire de 1964-1985.

Cet emprisonnement a lieu dans un contexte politique et social particulièrement tendu au Brésil, avec pour point d’orgue l’assassinat de la conseillère municipale de Rio de Janeiro Marielle Franco le 14 mars et alors que le Brésil connait une escalade de violence, des favelas au monde politique. Le 27 mars dernier, la caravane de l’ex-président Lula a ainsi été visée par des tirs lors de son passage dans le sud du pays.

Nulle opposition politique ne saurait justifier le déni démocratique qui règne aujourd’hui au Brésil. Nul processus judiciaire ne doit être utilisé à des fins politiques, afin de réduire au silence un leader charismatique et embarrassant. Si la lutte contre la corruption est légitime et essentielle, elle ne doit pas être menée au détriment de la présomption d’innocence et du respect de la Constitution.
C’est pourquoi, nous appelons les démocrates du monde entier à réagir et nous nous associons à toutes les forces politiques, syndicales et sociales, ainsi qu’à toutes les Brésiliennes et tous les Brésiliens qui s’opposent à l’incarcération arbitraire de l’ancien président Lula.

Nous publions ci-dessous la liste de tous les parlementaires qui se joignent à cet appel.

  • Laurence Cohen, Sénatrice (CRCE) du Val-de-Marne
  • Martina Anderson, Députée européenne, Sinn Féin, Irlande
  • Eliane Assassi, Sénatrice (CRCE) de Seine Saint-Denis, Présidente du groupe CRCE
  • Clémentine Autain, Députée (FI) de Seine Saint-Denis
  • Esther Benbassa, Sénatrice EELV de Paris
  • Ugo Bernalicis, Député (FI) du Nord
  • Eric Bocquet, Sénateur (CRCE) du Nord
  • Lynn Boylan, Députée européenne, Sinn Féin, Irlande
  • Alain Bruneel, Député (GDR) du Nord
  • Matt Carthy, Député Européen, Sinn Féin, Irlande
  • Luc Carvounas, Député (PS) du Val-de-Marne
  • André Chassaigne, Député (GDR) du Puy-de-Dôme, Président du Groupe GDR
  • Pierre-Yves Collombat, Sénateur (CRCE) du Var
  • Eric Coquerel, Député (FI) de Seine Saint-Denis
  • Nikos Chountis, Député Européen, Unité Populaire, Grèce
  • Javier Couso Permuy, Député européen, Izquierda Unida, Espagne
  • Cécile Cukierman, Sénatrice (CRCE) de la Loire
  • Pierre Dharréville, Député (GDR) des Bouches-du-Rhône
  • Caroline Fiat, Députée (FI) de Meurthe-et-Moselle
  • Elsa Faucillon, Députée (GDR) des Hauts-de-Seine
  • Eleonora Forenza, Députée européenne, Altra Europa con Tsipras, Italie
  • Fabien Gay, Sénateur (CRCE) de Seine Saint-Denis
  • Guillaume Gontard, Sénateur (CRCE) de l’Isère
  • Tania Gonzalez Peñas, Députée européenne, Podemos, Espagne
  • Michelle Gréaume, Sénatrice (CRCE) du Nord
  • Patrice Joly, Sénateur (PS) de la Nièvre
  • Michel Larive, Député (FI) de l’Ariège
  • Joël Labbé, Sénateur (RDSE) du Morbihan
  • Pierre Laurent, Sénateur (CRCE) de Paris, Secrétaire Nationale du PCF
  • Jean-Paul Lecoq, Député (GDR) de Seine-Maritime
  • Patrick Le Hyaric, Député européen PCF-Front de Gauche
  • Serge Letchimy, Député (PPM) de Martinique
  • Marie-Noëlle Lienneman, Sénatrice (PS) de Paris
  • Paloma Lopez Bermejo, Députée européenne Izquierda Unida, Espagne
  • Edouard Martin, Député Européen PS
  • Emmanuel Maurel, Députée Européen PS
  • Luke Ming Flanagan, Député européen, Indépendant, Irlande
  • Liadh Ní Riada, Députée européenne, Sinn Féin, Irlande
  • Danièle Obono, Députée (FI) de Paris
  • Pierre Ouzoulias, Sénateur (CRCE) des Hauts-de-Seine
  • Stéphane Peu, Député (GDR) de Seine Saint-Denis
  • Joao Pimenta Lopes, Député européen, PCP, Portugal
  • Loïc Prud’Homme, Député (FI) de Gironde
  • Christine Prunaud, Sénatrice (CRCE) des Côtes d’Armor
  • Adrien Quatennens, Député (FI) du Nord
  • François Ruffin, Député (FI) de la Somme
  • Pascal Savoldelli, Sénateur (CRCE) du Val-de-Marne
  • Neoklis Sylikiotis, Député Européen, AKEL, Chypre
  • Estefanía Torres Martinez, Députée européenne, Podemos, Espagne
  • Marie-Christine Vergiat, Députée européenne, Front de Gauche
  • Marie-Pierre Vieu, Députée européenne PCF-Front de Gauche
  • Dominique Watrin, Sénateur (CRCE) du Pas-de-Calais

19 thoughts on “Lula : une situation alarmante au Brésil

  1. Votre combat est juste. La démocratie progressiste n’a qu’une vingtaine d’années en Amérique latine, elle est encore fragile. Le Brésil ne doit pas redevenir une ploutocratie militaire, au risque d’entrainer toute la région dans une nouvelle décadence.

    1. Merci pour votre message! En fait, il y a un nouveau genre de coup de état fait par l’association entre le judiciaire et le média pour renverser la classe politique par le jugement publique. C’est le coupe d’état du capital financier

  2. Les démons de la dictature militaire plane sur le ciel azur du Brésil. Le président Lula, incarcéré d’une manière arbitraire et scandaleuse et dont l’alibi de son procès demeure infondé, doit être libéré et sans conditions. La démocratie acquise chèrement est en danger dans ce beau pays. La sensibilisation de chacun de nous devra être de mise ainsi que celle des grandes organisations planétaires des droits de l’homme et ce jusqu’à sa libération totale !. L’ombre de Lula fait certainement peur à l’actuel pouvoir en place certainement en prévision des prochaines élections présidentielles prévues en octobre prochain. Aux forces démocratiques libres brésiliennes de se mobiliser pour se faire entendre !!. Amicalement.

  3. Très bonne initiative, espérons qu’elle puisse avoir du poids. Nous ne pouvons de toute manière rester inactifs. Bravo à nos élus pour cette mobilisation.

  4. La justice a prouvé dans une autre affaire que Lula n’est pas propriétaire de l’appartement de luxe dans lequel il aurait fait des travaux pharamineux. Les sans logis ont l’occupé et découvert qu’il n’avait rien de luxueux, était en mauvais etat et que les travaux n’ont jamais existé. L’entreprise qui avait fourni les factures est d’un proche du juge. Finalement, le juge a décidé sa mise en vente. Sans acquéreur jusqu’au dernier moment, il a été acheté à prix d’or, ce qui a été répercuté dans la presse brésilienne. L’acheteur est un inculpé des scandales en cours. Scandale sur toute la ligne.

  5. Occupez vous de vos affaires dans votre propre pays,et laisser ce politicien véreux la ou il doit étre….

  6. La démocratie au Brésil est bien fragile.
    Il faut essayer de lui redonner vie.
    Et séparer la justice des Politiques.
    Lula doit pouvoir se présenter.

  7. Je remercie les députés européens et personnalités politiques pour cette initiative de défense de la démocratie, dont le nécessaire corollaire est l’existence de l’État de droit.
    Depuis la mise à l’écart de la Présidente Rousseff, le Brésil revient à ses vieux démons : libéralisme sauvage et injustice sociale.
    Ne laissons pas le Brésil sombrer dans une crise d’un temps que l’on pensait révolu, créée par les élites conservatrices et néolibérales. Ne laissons pas les militaires s’emparer de cette crise morale et politique pour assoir à nouveau leur pouvoir.
    Il est du devoir de l’Europe de réaffirmer son attachement au Droit et à la Démocratie auprès des autorités brésiliennes … avant que M. Trump y impose sa vision démocratique.

  8. Bonjour, est-il possible de participer ou se joindre à ce comité en tant que simple citoyen (connaissant le Brésil pour y voyager régulièrement)?
    Merci de cette action
    Céline

    1. Bonjour Celine,

      Oui c’est possible!!
      La prochaine réunion du comité c’est le 23/05 à 18h
      Adresse: 37 Boulevard Saint Jacques, Paris

      À mercredi

  9. Ravi de savoir que l’Europe commence a soutenir Lula. Ce qui se passe au Brésil est tout simplement scandaleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.